Quatrième colloque de l'Appel de Paris - Colloque anniversaire

L’Appel de Paris proclamé le 07 Mai 2004 comporte 3 articles qu’on peut résumer comme suit :

Article 1 : La plupart des maladies sont causées par la pollution chimique ;
Article 2 : En raison de cette pollution, l’enfance est en danger ;
Article 3 : Si nous continuons à polluer l’environnement comme nous le faisons, c’est l’espèce humaine elle-même qui se met en danger

Malgré l’extrême gravité de cette proclamation scientifique, vous faites peut être partie des milliers de personnalités scientifiques, humanistes, juridiques ou politiques qui partout dans le monde ont soutenu cet Appel.  Ainsi plusieurs Prix Nobel de médecine dont en France les Professeurs François Jacob, Jean Dausset, et Luc Montagnier ont signé cet Appel, de même que l’ensemble des Conseils de l’Ordre des médecins des 25 Etats membres de l’Union Européenne de l’époque, plus de 1500 ONG et environ 350 000 citoyens européens.

Aujourd’hui nous sommes à 10 ans de cet Appel, et plusieurs d’entre vous incitent à fêter l’évènement sous la forme d’un colloque anniversaire, afin d’évaluer la situation actuelle au plan de la lutte contre la dégradation de notre environnement, d’estimer ce qu’a apporté cet Appel et surtout d’envisager l’avenir.

Le colloque-anniversaire de l’Appel de Paris aura lieu le 14 novembre 2014 à la Maison de l’UNESCO, salle 11.

Il aura pour objectifs :

1- d’étendre l’Appel de Paris à la pollution physique, en particulier électromagnétique ;
2- d’annoncer la création d’une Fondation d’utilité publique destinée à promouvoir cet Appel et les solutions technico-scientifiques qui en découle ;
3- enfin et surtout, conséquence de l’article 3, de rassembler des scientifiques et juristes afin de faire reconnaitre la pollution comme CRIME CONTRE L’HUMANITÉ.

Troisième colloque de l’Appel de Paris

12 et 13 avril 2011 à la Maison de l'UNESCO

Pourquoi ce troisième colloque

Les deux premiers colloques ont-ils suffit pour sensibiliser les décideurs politiques ? Le fait qu’aucune organisation médicale n’ait été conviée au Grenelle de l’environnement indique clairement que la réponse est malheureusement négative.

Les chiffres montrent également que les mesures nécessaires pour endiguer les maladies liées à notre environnement n’ont pas été prises : chaque année il y a une augmentation de 1% des cancers chez l’enfant ; 1% naissent autistes et 3 à 4% avec une malformation congénitale ! Un enfant sur sept est asthmatique, 10% sont obèses ou en surpoids ! Au total, c’est dans notre pays plus de 600 000 enfants malades.

L’enfance est donc aujourd’hui plus que jamais en danger !

En réalité nous sommes en présence d’une véritable bombe sanitaire à retardement, car on sait aujourd’hui que les maladies et affections chroniques que sont le cancer, l’obésité, le diabète de type 2, l’hypofertilité, les allergies, l’asthme, l’autisme, et même certaines maladies cardiovasculaires se constituent dès le stade embryo-fœtal et qu’elles se révèleront chez les enfants ou ultérieurement à l’âge adulte.

Les études scientifiques montrent en effet que c’est en raison de la contamination de l’embryon et du fœtus, que ces maladies débutent. Ces données aujourd’hui confirmées par de nombreuses études scientifiques étaient pressenties par l’ARTAC au moment du lancement de l’Appel de Paris.

Il est donc nécessaire que nous comprenions l’étendue des fléaux de santé publique actuels et à venir et que nous agissions en conséquence.

Historique

L’Appel de Paris, déclaration internationale sur les dangers sanitaires de la pollution chimique, a été lancé le 7 mai 2004 à l’initiative de l’ARTAC lors d’un premier colloque organisé à la Maison  de l’UNESCO.

Cet appel est aujourd’hui signé par des milliers de scientifiques, plusieurs prix Nobel de médecine, les conseils de l’Ordre et syndicaux médicaux des 25 Etats membres de l’Union Européenne de l’époque (l’Union en compte aujourd’hui 27), représentant plus de 2 millions de médecins européens, par près de 1 500 organisations non gouvernementales et par environ 350 000 citoyens européens.

En 2006, le deuxième colloque de l’Appel de Paris, a réuni près d’un millier de médecins, scientifiques écologistes et représentants de la société civile. L’ARTAC y a présenté un Mémorandum faisant état de 164 mesures concrètes élaborées par 68 spécialistes internationaux pour tenter d’enrayer la pollution chimique de notre environnement et les très nombreuses maladies et affections chroniques qui en sont la conséquence.

Priorité à la santé des enfants

Le troisième colloque de l’Appel de Paris a été coorganisé par l’ARTAC, l’International Society of Doctors for the Environment (ISDE) et Health and Environmental Alliance (HEAL).


Deuxième colloque de l'Appel de Paris : Environnement et santé durable

Présentation du "Mémorandum de l'appel de Paris"

9 novembre 2006 à la Maison de l'UNESCO

 

"Aujourd’hui, l’ARTAC anticipe l’avenir sur les questions d’environnement et de santé en organisant le second colloque de l’Appel de Paris. En partenariat avec EPHA Environment Network (Bruxelles) et Commonweal (Etats-Unis), et en collaboration avec un réseau de scientifiques, ce colloque s'est tenu le jeudi 9 novembre 2006 à la Maison de l’UNESCO, Paris (voir «Programme»).

L’objectif de cette rencontre internationale est non seulement de souligner et de renforcer la dimension environnementale des politiques de santé publique, mais aussi de fournir sous la forme d’un «mémorandum» des recommandations et des mesures concrètes à usage politique, aux niveaux français, européen et international. Le colloque vise en effet à améliorer la santé en tant que telle, mais également à préserver celle des générations futures, d’où la notion de « santé durable». La journée s’articulera autour de trois sessions- «Cancer et autres maladies environnementales», «Protéger la santé des enfants et des femmes enceintes» et «REACH, le principe de substitution et la chimie verte» -, qui sont suivies chacune d’un débat avec le public.


Pr. Dominique Belpomme
Cancérologue, Président de l’ARTAC

Programme :

Le programme etait composé de trois sessions thématiques ayant pour but de présenter et rendre compte des demandes initiales de l’Appel de Paris, sur la base des réalisations des groupes de travail scientifiques de l’ARTAC, composés d’experts internationaux:

1- Cancer et autres maladies environnementales ;

2- Protéger la santé des enfants et des femmes enceintes ;

3- REACH, le principe de substitution et la chimie verte.

Chaque session etait centrée sur :

  • les dernières évaluations scientifiques établissant les liens entre santé et environnement ;
  • les avis et solutions proposées par les différents acteurs de la société (experts scientifiques, ONG, institutions et entreprises) ;
  • les recommandations et mesures concrètes proposées par l’ARTAC.

Mémorandum de l’Appel de Paris :

Durant le colloque, le Mémorandum de l’Appel de Paris a été présenté. Il énonce les recommandations pratiques et mesures concrètes à mettre en œuvre pour une santé durable. Ce Mémorandum s’appuie sur le travail réalisé par les groupes d’experts scientifiques coordonnés par l’ARTAC, qui ont étudié les conséquences sur la santé de la pollution, de la perte de biodiversité et de l’effet de serre. Il tente de fournir une vision stratégique aux institutionnels, industriels et décideurs politiques.

Premier colloque de l'Appel de Paris : "Cancer, Environnement et Société"

7 mai 2004 à la Maison de l'UNESCO


Le 7 mai 2004 à l’UNESCO se sont réunis, dans une même volonté, des scientifiques internationaux de renom, des médecins, des représentants d'associations environnementales, lors du colloque «Cancer, Environnement et Société» organisé par l’ARTAC. De cette union entre scientifiques et organisations non gouvernementales est né l’Appel de Paris, déclaration historique sur les dangers sanitaires de la pollution chimique.

L'Appel de Paris déclare :

Article 1 :
Le développement de nombreuses maladies actuelles est consécutif à la dégradation de l'environnement .

Article 2 :
La pollution chimique constitue une menace grave pour l'enfant et pour la survie de l'Homme.

Article 3 :
Notre santé, celle de nos enfants et celle des générations futures étant en péril, c'est l'espèce humaine qui est elle-même en danger.

Réunis le 7 mai 2004 à l'UNESCO pour présenter l'Appel de Paris : Paul Lannoye, Nicolas Hulot, Lucien Israël, Dominique Belpomme, Samuel Epstein, Corinne Lepage, Luc Montagnier.

Haut du site
Close blockOpen block

Nos contacts

Coordonnées de l'ARTAC :

ARTAC
57/59 rue de la Convention
75015 PARIS
FRANCE