Prévention secondaire: Le dépistage

Pour guérir du cancer, le rôle du dépistage est primordial. Car détecter un début de cancer ou un cancer avant qu'il se manifeste symptomatiquement conduit à sa guérison dans presque 100% des cas.

Dans le programme national de lutte contre le cancer lancée le 24 mars 2003, le ministre de la santé a été chargé de mettre en œuvre plusieurs mesures de dépistage, parmi lesquelles : la généralisation du dépistage organisé du cancer du sein ; la mise en œuvre du dépistage organisé du cancer du gros intestin; l'amélioration des conditions de détection précoce des mélanomes (les tumeurs " noires " de la peau) ; un meilleur accès aux tests de prédispositions génétiques pour les formes familiales de cancer. A cela s'ajoute la poursuite du dépistage des cancers du col de l'utérus.

Quelques définitions…

Un dépistage est "organisé" quand il est systématique et concerne un type particulier de cancer, touchant un sexe et une tranche d'âge donnés ; il s'inscrit dans un programme de santé publique. Aujourd'hui, le dépistage organisé des cancers du sein est opérationnel dans l'ensemble du pays, visant à proposer gratuitement tous les deux ans, aux femmes de 50 à 74 ans, un examen clinique et une radiographie des deux seins (mammographie).

Le dépistage est dit "orienté" lorsqu'il est individuel, réalisé au cas par cas à la demande du sujet bien-portant ou du médecin. Il est donc du ressort direct du médecin généraliste ou selon les cas, du médecin du travail ou d'un spécialiste : gynécologue, gastroentérologue, urologue ou dermatologue. Il y a six types de cancer qu'on peut aujourd'hui dépister à la demande : les cancers du sein dont la tranche d'âge ne concerne pas le programme organisé précédent, les cancers de l'utérus, les cancers du gros intestin, les cancers de la prostate, les cancers de la vessie et les cancers de la peau. Il s'agit de cancers très fréquents, dont le pronostic est réservé, lorsqu'ils sont décelés à un stade avancé. D'où l'intérêt de les dépister avant qu'ils se manifestent.

Haut du site
Close blockOpen block

Nos contacts

Coordonnées de l'ARTAC :

ARTAC
57/59 rue de la Convention
75015 PARIS
FRANCE

Le présent module de cette formation portera l’approche clinique de quelques pathologies et le rôle de l’environnement dans leur déclenchement.

 

Jours et Lieu de formation
L’enseignement de ce module sera dispensé sur 2 jours, à savoir les 19 et 20 mai 2017, et aura lieu à Paris, au Centre Universitaire des Saints-Pères, 45 rue des Saints-Pères, 75006 Paris, salle WATSON (2ème étage).


Horaires : de 9h00 à 17h30

Participants
Le cours s’adresse aux docteurs en médecine, docteurs en pharmacie et docteurs vétérinaires, aux détenteurs d’une maîtrise ou d’un doctorat en sciences (ou équivalents) et aux étudiants de troisième cycle de sciences.
Programme

  • Formation en médecine environnementale : 9ème session les 19 et 20 Mai 2017