Livres

"Comment naissent les maladies. Et que faire pour rester en bonne santé" Editions Les Liens qui Libèrent, 2016

Le professeur Belpomme substitue à la thèse classique un nouveau modèle explicatif fondé sur le paradigme environnementaliste. Une véritable révolution médicale ! S’appuyant sur de très nombreux travaux scientifiques (menés en Europe du Nord, aux États-Unis ou au Canada), mais aussi sur les siens (dans le cadre de l’ARTAC), il montre le rôle essentiel de l’environnement – qu’il s’agisse de la pollution atmosphérique, de l’eau, des sols, des ondes électromagnétiques, etc. –  dans la naissance des maladies.

Une véritable révolution médicale !

"Avant qu'il ne soit trop tard", Edition Fayard 2007

«Qu'on scrute le ciel, qu'on regarde la Terre, qu'on analyse les problèmes de santé, tous les clignotants scientifiques sont au rouge ... » Tel est le constat du Pr Dominique Belpomme et du millier de personnalités scientifiques ayant signé l'Appel de Paris, une déclaration internationale sur les dangers sanitaires de la pollution chimique.

Cancers, malformations congénitales, stérilités, allergies, maladies dégénératives du système nerveux sont en très grande partie liés à la pollution de notre environnement, alors que l'apparition de nombreuses épidémies infectieuses telles que le sida, la maladie de chikungunya ou la grippe aviaire sont la conséquence directe ou indirecte des activités humaines.

L'humanité pourra-t-elle se dégager du piège dans lequel elle s'est progressivement enfermée ? Aujourd'hui, l'enfance et même l'espèce humaine sont en danger si nous continuons à polluer l'environnement et à détruire la planète Terre comme nous le faisons. Malheureusement, ce message n'est pas entendu, alors même que des solutions existent.

Ce livre propose un programme d'union nationale axé sur la préservation de notre santé et de l'environnement, et s'achève sur une lettre ouverte à l'adresse des femmes et des hommes politiques pour les exhorter à agir, avant qu'il ne soit trop tard

Disponible en librairie

Dans le livre Avant qu'il ne soit trop tard, Fayard, 2007, Dominique Belpomme propose un Programme d’Union nationale de santé durable en 12 points, "car la santé et l’environnement se situent bien au-delà des clivages politiques". Ces 12 recommandations et mesures sont basées sur le Mémorandum de l’Appel de Paris.

Voir les réponses des candidats aux élections présidentielles 2007 :

12 recommandations et mesures pour assurer une santé durable

  1. Faire de l’enfance une priorité absolue de santé publique.
  2. Réviser les normes toxicologiques réglementaires en les adaptant à l’enfant et aux femmes enceintes (au fœtus et à l’embryon), car ils sont les plus vulnérables de la société.
  3. Appliquer concrètement le règlement européen REACH et concourir à son renforcement.
  4. Réduire la TVA pour les produits mis sur le marché lorsqu’ils sont respectueux de la santé et de l’environnement.
  5. Instituer une procédure réglementaire de mise sur le marché des produits phytosanitaires (pesticides), additifs alimentaires et cosmétiques, comparables à celle en vigueur pour les médicaments.
  6. Concourir à la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC) et, simultanément, interdire les OGM alimentaires et renforcer le développement de l’agriculture biologique tout en établissant une réduction programmée de l’utilisation des pesticides.
  7. Instituer d’urgence un moratoire pour l’implantation d’incinérateurs et l’attribution des autorisations de coincinération, tout en développant concrètement le tri sélectif, la réutilisation des composants, le recyclage des matières secondaires et le stockage sécurisé des déchets.
  8. Réviser totalement les objectifs et les modalités de mise en œuvre du Plan Cancer, renforcer le Plan santé-environnement et articuler les deux plans dans le cadre d’une politique de santé entièrement restructurée en fonction du concept de santé durable.
  9. Instaurer l’enseignement de l’écologie et de l’hygiène dès le plus jeune âge et réviser les programmes de recherche médicale en les orientant vers la prévention des maladies environnementales et non pas seulement en direction de la génétique et des traitements.
  10. Revaloriser les universités. Revaloriser la recherche publique, en la rendant plus compétitive et en l’orientant vers la protection de la nature, le développement des énergies renouvelables et la lutte contre l’effet de serre.
  11. Réformer l’Etat, en plaçant l’environnement et la santé au cœur des priorités nationales, et pour cela : créer une cellule de coordination environnementale directement sous la tutelle du Premier Ministre ; créer un ministère d’Etat de l’Environnement ; transformer l’actuel ministère de la Santé en ministère de la Santé durable ; dynamiser les nombreuses agences existantes en leur imposant de travailler en symbiose et de façon complémentaire.
  12. Transposer les directives européennes en droit français dans les délais réglementaires, veiller à la stricte application des directives et règlements européens et ouvrir concrètement la politique de santé et de recherche du pays à l’Europe en formant des experts de haut niveau en santé et environnement.

"Guérir du cancer ou s'en protéger", Edition Fayard 2005

Peut-on éradiquer le cancer ? Oui, si nous changeons notre conception de la maladie : tel est le message d'espoir du professeur Dominique Belpomme.

Il y a urgence. Car si les progrès de la médecine permettent désormais de vraies guérisons pour près de la moitié des malades, aucune nouvelle amélioration significative n'est à attendre des recherches thérapeutiques. Démonstration scientifique à l'appui, l'auteur en arrive à la conclusion que ces recherches sont aujourd'hui dans l'impasse.

Or les causes des cancers ne sont pas seulement celles que l'on croyait jusqu'alors. Loin de tenir uniquement à notre mode de vie, elles sont en fait en grande partie liées à la pollution de l'environnement par les produits chimiques, l'amiante, les pesticides, les dioxines, certains additifs alimentaires… C'est ce que souligne l'Appel de Paris. Nous sommes à un tournant : c'est une politique de santé absolument nouvelle qu'il s'agit de mettre en œuvre, fondée sur la précaution et la prévention.

Ce livre est également un guide à l'usage à la fois des malades et des bien-portants, avec sept règles précises à suivre pour guérir d'un cancer et trente recommandations pratiques pour éviter d'en être atteint. Il est écrit dans un style simple et direct, avec une grande chaleur humaine, par un médecin qui a consacré sa vie à combattre la maladie.

Disponible en librairie

Revue de presse non exhaustive :

"Ces maladies crées par l'homme", Edition Albin Michel, 2004

Jusqu’aux années 1970, il n’existait pas de cancérologues en France. Cette discipline n’était, en effet, pas reconnue par l’ordre des médecins. L’un des premiers à exercer cette nouvelle fonction fut le professeur Belpomme.

Or, depuis la seconde guerre mondiale, le nombre de décès provoqués par le cancer, en France, a doublé : 150000 morts par an ! La croissance de cette mortalité s’observe dans tous les pays industrialisés. Il apparaît en effet que la plupart des cancers sont une conséquence de la pollution de notre environnement. C’est donc un tableau très noir, et pour tout dire passablement effrayant, que le professeur Belpomme brosse de notre avenir sanitaire. « On soigne les malades atteints du cancer, constate-t-il, et non l’environnement qui est lui-même malade. » Le cancer est donc devenu « une maladie de civilisation » comme le définissait déjà René Dubos. C’est le cas d’un grand nombre de nos maladies qui ne sont plus d’origine naturelle, mais artificielles, fabriquées en quelque sorte par l’homme lui-même. Tel est le cas, en particulier des stérilités masculines, des malformations congénitales, de la plupart des maladies cardiovasculaires, de l’obésité, de certains diabètes, des infections nosocomiales, des allergies, de l’asthme.

Sur les 150000 morts par an en France par cancer, il n’y en a que 30000 dont le décès soit lié au tabac. Il reste donc à expliquer les 120000 autres cas liés à notre mode de vie et à la pollution de notre environnement.

Disponible en librairie et dans de nombreuses bibliothèques

"Les grands défi de la politique de santé en France et en Europe" Edition Librairie de Médicis, 2003

Notre système de santé est malade. Il est devenu trop complexe et insuffisamment réactif. Les victimes du sang contaminé, l’épisode des poulets à la dioxine, la crise de la vache folle, le procès de l’amiante, sont autant de signaux d’alarme pour la société civile et les dirigeants politiques.

Et encore doit-on considérer ces événements comme précurseurs de périls à venir beaucoup plus graves. Ainsi, la progression de la mortalité par cancer, celle de la stérilité masculine, celle des maladies dégénératives du système nerveux, telle la maladie de Parkinson chez les sujets jeunes, et la démonstration récente d’un lien de cause à effet entre l’apparition de certaines malformations congénitales et l’utilisation de pesticides, sont des faits encore plus préoccupants qui amènent à se poser des questions.

En effet, en terme de Santé Publique, par leur nombre et leur conséquence, ces maladies sont beaucoup plus graves. A partir de l’analyse scientifique précise des origines des maladies actuelles et de leur évolution, les auteurs de ce livre mettent l’accent sur leur caractère radicalement nouveau et sur la nécessité d’en considérer l’origine environnementale, en raison d’un lien ténu entre santé et environnement.

Ce livre dresse l’état des lieux de l’ensemble des problèmes sanitaires émergents, fait le bilan des résultats de notre médecine moderne, décortique les rouages administratifs de notre système de santé et propose des solutions.

Disponible en librairie

Haut du site
Close blockOpen block

Nos contacts

Coordonnées de l'ARTAC :

ARTAC
57/59 rue de la Convention
75015 PARIS
FRANCE

Le présent module de cette formation portera l’approche clinique de quelques pathologies et le rôle de l’environnement dans leur déclenchement.

 

Jours et Lieu de formation
L’enseignement de ce module sera dispensé sur 2 jours, à savoir les 19 et 20 mai 2017, et aura lieu à Paris, au Centre Universitaire des Saints-Pères, 45 rue des Saints-Pères, 75006 Paris, salle WATSON (2ème étage).


Horaires : de 9h00 à 17h30

Participants
Le cours s’adresse aux docteurs en médecine, docteurs en pharmacie et docteurs vétérinaires, aux détenteurs d’une maîtrise ou d’un doctorat en sciences (ou équivalents) et aux étudiants de troisième cycle de sciences.
Programme

  • Formation en médecine environnementale : 9ème session les 19 et 20 Mai 2017

    2011 : Publication d'un article scientifique dans la revue Prostate Cancer.