• vous êtes sur : Recherche
  • Travaux antérieurs

Historique : 25 ans au service des malades

Principales contributions de l'ARTAC dans le domaine des recherches cliniques anticancéreuses (1984-2001) :

 

- Longue durée des réponses à la chimiothérapie dans les cancers du sein (combinaison VMMc).


- Supériorité du cisplatine par rapport au carboplatine dans les cancers de l'ovaire évolués.


- Efficacité et bonne tolérance de la gemcitabine associée au cisplatine pour le traitement initial des cancers de l'ovaire évolués.


- Guérison possible des cancers oro-pharingo-laryngés (ORL) par chimiothérapie première exclusive (en collaboration).


- Démonstration de l'effet chimiosensibilisant du vérapamil dans les cancers du sein métastasés. Possibilité de très longues survies.


- Traitement exclusif des petits cancers de la prostate (stades I, II) par hormonothérapie guérison quasi-constante. Réversibilité de l'impuissance.


- Développement clinique d'une morphine retard à action prolongée, aujourd'hui couramment utilisée.

* Ces contributions ne font pas état de nombreuses recherches concernant les autres médicaments. Elles ont été sélectionnées en fonction des résultats obtenus, suffisamment significatifs en terme d'efficacité et de tolérance pour être considérés comme pouvant entrer dans le domaine de la pratique clinique.

Médicaments anticancéreux

Fondée en 1984 par le Pr. Dominique Belpomme à l'initiative de malades et de leurs familles, dans le but de promouvoir et de développer des recherches originales en cancérologie (voir Historique), l'ARTAC en partenariat avec l'Industrie Pharmaceutique, a contribué à la mise à la disposition du corps médical et au développement pharmacologique de plusieurs nouveaux médicaments anticancéreux et de médicaments permettant l'amélioration du confort des malades, aujourd'hui devenus indispensables pour soigner les malades atteints de cancer.

Ces médicaments relèvent pour la plupart de la chimiothérapie cytotoxique dont l'action est de détruire de façon non spécifique les cellules cancéreuses. Ces médicaments assurent une amélioration de la qualité de vie des malades.

L'ARTAC a étudié la Mitoxantrone (Novantrone®) pour le traitement des cancers du sein, en 1985 ; la Vinorelbine (Navelbine®) pour le traitement des cancers du sein et de l'ovaire, en 1989 ; une nouvelle morphine retard (Skenan®) en 1989 ; une nouvelle Nitrosourée, la Fotemustine® pour le traitement des métastases cérébrales, en 1990 ; un chimiosensibilisant, le Verapamil (Isoptine®) pour le traitement des cancers du sein, en 1992 ; le Taxotère (Docetaxel®) pour le traitement des cancers du sein, en 1997 ; la Gemcitabine (Gemzar®) pour le traitement des cancers de l'ovaire, en 1998.

Ces médicaments ne représentent que ceux pour lesquels les investigateurs cliniciens de notre Association ont obtenu des résultats favorables, permettant leur commercialisation. Ils ne font pas état des nombreux travaux réalisés, ayant conduit à rejeter les autres molécules étudiées en raison de leur inefficacité.

Médicaments de la chimiothérapie cytotoxique

Alcaloïde de Pervenche
Vinorelbine* (PF Médicaments)
Alcaloïde de la Podophylle Etoposide (Asta Medica)
Anthracyclines Doxorubicine liposomale (Schering-Plough)
Anthracénedione
Mitoxantrone* (Wyeth-Léderlé)
Autre intercalant
Amsacrine (Parke Davis)
Alkylants (Imidazotétrazines) Temozolomide (Schering-Plough)
Antimétabolites

Fludarabine (Schering-Plough)

Cladribine (Jansenn-Cilag)

Pentostatine (Parke Davis)

Gemcitabine* (Eli Lilly)

Capécitabine (Pharmacia-Upjohn, ICN pharmaceuticals)

Pemetrexed (Eli Lilly)

UFT (Bristol Myers-Squibb)

Sels de platine Oxaliplatine (Sanofi-Synthélabo)
Nitrosourée Fotémustine* (Servier)
Taxanes

Docétaxel* (Aventis)

Paclitaxel (Bristol Myers-Squibb)

Dérivés de la Camptothécine

Irinotécan* (Aventis)

Topotécan (Smithkline-Beecham)

* Médicaments pour lesquels l'ARTAC a participé de façon décisive au développement pharmacologique et à la mise sur le marché

Médicaments adjuvants de la chimiothérapie

GCSF

Filgrastim (Amgen, Roche)

Lenograstim (Chugai)

GMCSF
Molgramostim (Schering-Plough, Novartis)
Erythroprotéine

Epoiétine Alpha (Janssen-Cilag)

Epoietin Beta (Roche)

Darbepoiétin Alpha (Amgen)

Antiémétiques anti-HT3

Granisetron* (Roche)

Odansetron (Glaxo)

Tropisétron (Novartis)

Cytoprotecteurs
Amifostine* (Schering-Plough)
Agents de "réserve": Antalgique

Acide folinique (Smith Kline)

Dexzaroxane (Chiron-Roche)

Morphinique LP* (Upsa)

* Médicaments pour lesquels l'ARTAC a participé de façon décisive au développement pharmacologique et à la mise sur le marché

Principaux médicaments anticancéreux non cytotoxiques

Antioestrogènes Tamoxifène* (ICI-Pharma, Merck Sharp-Dohme, Aventis)
Anti-androgènes

Nilutamide (Cassenne)

Flutamide* (Scherring-Plough)

Anti-Aromatase

Formestane (Novartis)

Létrozole (Novartis)

Anastrazole (Astrazeneca)

Analogues de la LH-RH

Triptoreline* (Ipsen-Biotech)

Leuroproline (Takeda)

Goseroline (Zeneca-Pharma)

Analogues de la Somatostatine

Octréotide (Novartis)

Lanreotide (Ipsen-Biotech)

Cytokines

Interféron alpha 2 a* (Roche)

Interféron alpha 2 b (Scherring-Plough)

Interleukine 2 (Novartis, Roche)

Anticorps monoclonaux cytotoxiques

Alentuzumab (Scherring SA)

Rituximab (Roche)

Manipulations génétiques

Imatinib (Novartis)

Trastuzumab (Genetech Inc)

ZD 1839 (Astrazeneca)

Diphosphonates

Acide Pamidromique (Novartis)

Acide clodronique* (Aventis)

Acide Zolodronique (Novartis)

Inhibiteurs de la néoangiogénèse
Néovastat (AEterna)
Anti inflammatoires

Celecoxib (Searle-Pfizer-Pharmacia)

Sulindac (Merck Sharp-Dohme)

Thalidomide* (Laphal)

Antagonistes calciques
Verapamil* (Merck Sharp-Dohme)

* Médicaments pour lesquels l'ARTAC a participé de façon décisive au développement pharmacologique et à la mise sur le marché

Haut du site
Close blockOpen block

Nos contacts

Coordonnées de l'ARTAC :

ARTAC
57/59 rue de la Convention
75015 PARIS
FRANCE